mercredi 14 février 2018

il est frais mon architecte, il est frais !



Comment ne pas tomber amoureux d'une telle image, d'une telle architecture ?
Vagues attendries faisant une onde, piliers en V si fins qu'on a envie de les tenir, fermeture en grille rythmant les vides et beau carré blanc à l'entrée...
Mais où sommes-nous ?
Mais qui êtes-vous, Monsieur l'Architecte ?
Au fond, il y a des palmiers, c'est donc le sud ? Oui !
Nous sommes de retour à Sidi-Bel-Abbes en Algérie. Et, il n'y a pas si longtemps que nous y étions. Mais, quittant son immense dôme du marché moderne, nous voici, grâce à l'éditeur Cap devant... sa nouvelle poissonnerie ! Merveilleuse construction ! Et l'éditeur nous régale, il nous donne le nom de l'architecte, tenez-vous bien, Monsieur Mauri en personne ! Vous vous rappelez ?
Voilà bien le signe d'un grand architecte, d'un grand dessinateur n'ayant pas peur pour un objet au programme si modeste de dessiner un superbe bâtiment.
On se croirait au Brésil.
On se croirait à Royan.
Une fois encore, c'est la carte postale qui enregistre ce moment de l'histoire de l'Architecture, celle des petites pépites, celle des modesties de Province, celle, un peu loin des grandes icônes.
Espérons que nos amis algériens auront su conserver cette merveille et la protégeront bien. J'en suis certain. Oui, la vue satellite sur Google Earth nous montre la poissonnerie juste à côté du dôme du marché.

Pour revoir tous les articles sur Monsieur Mauri et sur Sidi-Bel-Abbès :
http://archipostalecarte.blogspot.fr/search?q=Mauri




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire